Mon opinion sur la récente marche du cap 2015

Article : Mon opinion sur la récente marche du cap 2015
1 juin 2016

Mon opinion sur la récente marche du cap 2015

crédit photo @letemps.tg
à l’image les leaders de la manif crédit photo @letemps.tg

 

Le samedi 21 mai 2015 la manif (lire marche) organisée à Lomé par le regroupement de l’opposition dénommé CAP 2015 à encore drainé des milliers de personnes dans les rues de Lomé, de Kodjindji jusqu’à la plage.

Personnellement je suis comme un de ces milliers de jeunes togolais qui n’ont pas participé à cette énième marche, non parce que je suis réfractaire aux réformes (qu’ils réclament, ou prétendent réclamés), mais plutôt parce que de marches en marches je suis devenu adepte du scepticisme. Je trouve aussi qu’il y a matière à débat quant à l’opportunité et aux finalités jamais atteintes de ces marches ; mais aujourd’hui dans ce billet-ci je me contenterai juste de vous faire lire ce que j’ai constaté et retenu de la marche du 21 mai.

 

II  y a encore de l’espoir…

Comme je l’avais souligné plus haut, cette marche du cap 2015 est une énième marche de plus ; pourtant la population fatiguée de marcher, dépitée et déçue d’une opposition qui réclame tout mais n’obtient jamais rien s’est encore une fois de plus mobilisée. Cela montre que malgré les difficultés, les togolais ont encore bon espoir et que tout est encore possible.

A mon avis ce constat est d’ailleurs le seul bilan positif que l’on peut retenir de cette énième manifestation du collectif de l’opposition.

 

Ils ne savent pas exploiter la rue….

« la rue du pouvoir et le pouvoir de la rue » (sujet de dissertation du prof agrégé Dodji KOKOROKO ,UL,2010).

Chercher à faire bouger les lignes, contraindre le parti au pouvoir à mettre de l’eau dans son vin quitte à aller à un compromis, tous ces objectifs le cap 2015 ne saurait plus les atteindre à travers les rues de Lomé parce que les marches ont perdu en efficacité et en spontanéité. Ces marches n’ont plus aucun impact, en voici quelques raisons :

Le jour des marches :

Ici au Togo c toujours les samedis. Pour moi cela s’apparente plutôt à un immense jogging populaire hebdomadaire.

L’itinéraire des marches :

Elle aussi est toujours la même depuis 2010.de kodjindji a la plage appelée place du changement.

Surtout le point de chute des marches :

C’est la plage. Et si bien entendu le point de chute est censé être l’endroit ou seront lues les différentes déclarations  à l’issue de la marche, alors à mon sens ça ressemble à « prêcher dans le désert »

Le CAP 2015 devrait à mon avis repenser fondamentalement ces marches.

 

Ils ne sont pas unis….

Je finirai mon sujet par ici.

Est-ce que organiser une manifestation pour obtenir des réformes est-il une exclusivité échue au CAP seul ?la réponse est non. Toute l’opposition (enfin je crois) à un intérêt à ce que les réformes soient faites, alors pourquoi toute l’opposition ne manifeste-t-elle pas ?

Il y a 109 partis politiques (aux dernières nouvelles) au Togo, et je me dis que s’ils doivent avoir des points de vue divergents sur un même sujet c’est que…..on n’est pas encore sorti de l’auberge.

PS : une nouvelle marche est prévue pour le samedi 4 juin.

Partagez

Commentaires